Qui a inventé la terrasse ?

Qui a inventé la terrasse ?

L’une des caractéristiques des propriétés Optima est l’intégration de l’environnement bâti et de la nature. Souvent, nous utilisons des terrasses, des plates-formes de niveau incorporées dans les bâtiments qui permettent à la vie végétale de se développer, ce qui permet à nos bâtiments et à leurs résidents de vivre en harmonie avec le paysage environnant. L’utilisation des terrasses remonte à plus de 12 000 ans et a évolué au cours du millénaire pour devenir les éléments sophistiqués de l’architecture urbaine qu’ils sont aujourd’hui. Aujourd’hui, plot-terrasse.net vous propose son article : Qui a inventé la terrasse ?

Les terrasses de l’Antiquité

Le mot terrasse est dérivé de terra, le mot latin pour terre. Cette technique est utilisée depuis plus de 12 000 ans, d’abord comme une ancienne méthode agricole dans les régions vallonnées. La construction de terrasses agricoles consistait à découper la terre en une série de plates-formes plates s’éloignant successivement, comme des marches, afin de permettre une agriculture plus efficace, en diminuant l’érosion et le ruissellement de surface et en augmentant l’efficacité de l’irrigation.

En 9800 avant J.-C., les civilisations anciennes ont compris qu’elles pouvaient adapter cette technique aux bâtiments et ont commencé à ajouter des terrasses à leurs maisons et autres structures domestiques. Cette première utilisation a été observée dans le monde entier, du Moyen-Orient aux îles du Pacifique. L’interprétation la plus célèbre est sans conteste les jardins suspendus du roi Nabuchodonosor à Babylone, l’une des sept merveilles du monde antique. Bien qu’aucune preuve réelle de son existence n’ait été trouvée, les représentations montrent une série ascendante de jardins à étages abondamment végétalisés, avec même une chute d’eau.

Voir aussi :  Choisir un garde-corps terrasse

Des milliers d’années plus tard, entre 3000 et 600 avant J.-C., les Mésopotamiens faisaient pousser des jardins au sommet de ziggourats, des temples religieux en terrasses qui permettaient de placer les espaces religieux toujours plus haut. Les structures étaient placées sur des plates-formes à plusieurs niveaux, et l’on pense que les ziggourats ont inspiré la parabole biblique de la tour de Babel.

Les terrasses ont continué à être intégrées aux habitations. Vers 1500 après J.-C., Venise a adopté le concept de terrasse pour le sommet de ses maisons, appelé altanas. Les altanas étaient des toits privés, recouverts de lattes. Au départ, elles servaient à faire sécher le linge, mais elles sont encore utilisées aujourd’hui comme espaces sociaux. Voyons maintenant qui a inventé la terrasse moderne !

Les terrasses à l’ère moderne

Après la progression des altanas en tant que lieu de socialisation, les gens ont commencé à utiliser de plus en plus la terrasse comme lieu de rassemblement en toute intimité. Les terrasses privées sur les toits et dans les logements sont devenues des commodités de luxe dans les années 1920, lorsque la hauteur des bâtiments a commencé à augmenter grâce à l’adoption de l’ascenseur. À cette époque, les terrasses sont devenues un statut de richesse, permettant l’intimité, l’air frais et la séparation de l’agitation croissante de la vie au niveau de la ville.

Aujourd’hui, l’utilisation des terrasses continue de se développer, et trouve une raison d’être et une urgence accrues en réponse à la croissance démographique et à un climat environnemental changeant. Elles offrent des lieux privés pour se retrouver avec la nature, loin de l’agitation de la ville. Les terrasses créent également un espace durable et contributif, en offrant une isolation thermique, une protection solaire pour atténuer la pollution atmosphérique, une biodiversité accrue et une meilleure qualité de vie.

Voir aussi :  Comment bien agencer sa terrasse ?